Benjamin Roubiol

Benjamin Roubiol : Champion de France de Trail 2024 !

Le trail est l’une des disciplines d’endurance les plus exigeantes qui soient. Il faut être à la fois rapide, endurant, mais aussi résistant mentalement pour enchaîner des kilomètres dans des conditions souvent extrêmes. En 2024, Benjamin Roubiol a montré qu’il avait toutes ces qualités en décrochant le prestigieux titre de champion de France de trail long. Retour sur l’incroyable exploit de ce traileur d’exception.

Un palmarès déjà bien rempli

Benjamin Roubiol

Avant même de remporter son titre national en 2024, Benjamin Roubiol avait déjà un joli palmarès à son actif. Originaire d’Aubenas en Ardèche, ce traileur de 32 ans s’est révélé dès 2019 en terminant 2ème de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc (UTMB), l’une des courses les plus mythiques au monde.

Par la suite, il a enchaîné les bonnes performances avec notamment une victoire en 2022 sur l’Eco-Trail de Paris (80 km) et une 3ème place la même année sur la Diagonale des Fous à La Réunion. Mais son plus grand exploit reste évidemment son sacre de champion du monde de trail long en 2023 en Autriche.

2024 : L’année de la consécration nationale

Vainqueur l’an dernier du championnat d’Europe de trail, Benjamin Roubiol avait désormais dans le viseur le titre national. Les championnats de France de trail long 2024 se déroulaient sur un parcours de 58 km à Buis-les-Baronnies dans la Drôme. Un tracé exigeant qui servirait à désigner les 3 traileurs appelés à représenter la France aux championnats d’Europe à Annecy quelques semaines plus tard.

Dès les premiers kilomètres, les favoris se détachaient. Le vice-champion du monde 2022 Nicolas Martin prenait un départ canon tandis que Roubiol, son dauphin mondial 2023, optait pour une stratégie plus économe. Mais après la première boucle de 20 km, cinq hommes se tenaient en quelques secondes : Roubiol, le grandissime favori Thomas Cardin, Arnaud Bonin, Théo Détienne et l’inattendu Pierre Defontaine.

La seconde boucle de 38 km allait être décisive avec deux terribles ascensions au programme : les montées vers la montagne de la Nible (800m D+) et celle de Banne. C’est dans ces deux grosses difficultés que Cardin et Roubiol allaient faire la décision.

Un duel de titans pour la gagne

Benjamin Roubiol

Profitant de sa grande forme du moment, Thomas Cardin, champion de France 2022, prenait les commandes au 35ème km en tête de la montée de Banne, point culminant à 1380m. Mais Benjamin Roubiol, pourtant plus à l’aise en descente, ne lâchait rien.

Au ravitaillement du 41ème km, le duo se présentait de conserve en tête, poursuivi par l’incroyable Hugo Deck qui revenait sur eux après un départ prudent. Un final de fou était au programme.

Sans trembler, Roubiol repartait le premier avec 30 secondes d’avance sur Cardin. Le champion du monde tenait à prendre sa revanche après sa 2ème place en 2023. Et peu à peu, il creusait l’écart face à un Cardin un peu émoussé par l’effort.

À 5 km de l’arrivée, Roubiol comptait désormais 1m30 d’avance sur Deck et 2 minutes sur Cardin. Un matelas qui allait suffire pour permettre au phénomène ardéchois de s’imposer en vainqueur avec 1m30 d’avance sur Deck et 1m45 sur Cardin.

Roubiol décrochait le graal national et validait du même coup sa place en équipe de France avec Deck et Cardin pour les prochains championnats d’Europe. Une immense performance pour ce traileur d’exception.

L’année de tous les défis pour Roubiol

Benjamin Roubiol

Si 2024 a été bien évidemment marquée par son sacre de champion de France, elle a aussi été remplie d’autres belles performances pour Benjamin Roubiol. Petit résumé d’une année stratosphérique.

Un début de saison tonitruant

Dès le mois de mars, Roubiol lançait sa saison 2024 de la meilleure des manières en remportant une nouvelle fois l’Eco-Trail de Paris. Une victoire qui confirmait sa grande forme du moment après sa médaille d’argent sur l’UTMB en 2023. Un mois plus tard, il enchaînait avec un succès sur la mythique Transgrancanaria (125 km) aux Canaries, l’une des courses les plus relevées au monde.

Mais ce n’était que le début d’une longue série pour ce monstre d’endurance…

L’été des longues distances

Avec sa victoire en juin au Mont-Blanc Marathon, devant les cadors François D’Haene et Zach Miller, Roubiol montrait qu’il était également redoutable sur les distances autour du marathon. Mais c’est évidemment sur les ultra-trails qu’il devait confirmer son immense potentiel.

Fin juin, il prenait la 2ème place de la Petite Trotte à Léon en Espagne, seulement devancé par le phénomène américain Jim Walmsley. Un nouveau podium de très haut niveau qui démontrait sa régularité au plus haut sommet.

Début juillet, Roubiol remportait la grosse épreuve qu’est le Lavaredo Ultra-Trail (120 km) dans les Dolomites italiennes. Une course où il battait notamment les immenses favoris Kilian Jornet et François D’Haene. Un énorme coup réalisé à deux semaines de son objectif majeur.

La récompense suprême à l’UTMB

Son grand objectif de l’année, comme pour la plupart des meilleurs traileurs mondiaux, était bien évidemment l’Ultra-Trail du Mont-Blanc fin août. Après sa médaille d’argent en 2023, Roubiol avait très envie de décrocher la timbale sur ce mythique trail autour du Mont-Blanc.

Le Français n’a cette fois laissé aucune chance à ses adversaires. Dès l’entame, il imprimait un rythme fou pour rapidement semer la concurrence et prendre les commandes. Un travail de sape impressionnant qui allait lui permettre de remporter la course en établissant un nouveau record (20h27). Un véritable exploit sportif !

Avec cette victoire référence, Roubiol confortait définitivement son statut de numéro 1 mondial acquis en 2023. Un an 2024 de très haut vol pour ce phénomène qui a tout raflé ou presque sur son passage.

Les secrets de la réussite de Benjamin Roubiol

Comment expliquer une telle régularité au très haut niveau chez ce traileur ? Outre un talent sportif indiscutable, Benjamin Roubiol conjugue de nombreux atouts qui font sa force aujourd’hui.

La force mentale avant tout

Dans un sport d’endurance comme le trail, la dimension mentale est primordiale. Car il faut pouvoir encaisser la douleur, la fatigue et les multiples difficultés pendant des heures, voire des jours parfois. Et c’est probablement le principal point fort de Benjamin Roubiol : une force de caractère à toute épreuve.

Dans les moments les plus durs en course, le Français ne faiblit jamais et parvient toujours à rester concentré sur son objectif. Une concentration de fer qui lui permet de garder un rythme très soutenu jusqu’à l’arrivée sans jamais s’écrouler mentalement. Un mental d’acier qui fait toute la différence au plus haut niveau.

Une préparation millimétrée

Bien évidemment, ces performances de très haut vol ne seraient pas possibles sans un entraînement méticuleux et méthodique. Benjamin Roubiol ne laisse rien au hasard dans sa préparation physique et soigne les moindres détails.

Son entraînement s’articule autour d’un volume d’environ 180 km par semaine, avec deux séances de fractionné très intensives pour travailler ses qualités de vitesse et d’explosivité indispensables en course. Le traileur enchaîne également les longues sorties de 5 à 6 heures pour se préparer aux très longues distances.

Chaque séance est minutieusement planifiée et Roubiol attache une attention particulière à la gestion de ses repos et de sa récupération entre les séances. Un travailleur acharné qui optimise tous les paramètres pour être au mieux de sa forme le jour J.

Une hygiène de vie irréprochable

Au plus haut niveau, les détails prennent une importance capitale. C’est pourquoi Benjamin Roubiol veille scrupuleusement à avoir une hygiène de vie idéale pour un sportif de haut niveau.

Alimentation, sommeil, gestion du stress, préparation mentale… tout est passé au crible pour atteindre la performance maximale. Le Français peut compter sur toute une équipe de spécialistes (préparateurs physique et mental, diététicien, kinés…) pour l’aider à optimiser ces nombreux aspects indispensables à la réussite.

Avis post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut