christophe nonorgue

Quel est le record du monde de dénivelé en Trail en 24h ? 

Le trail en tant que discipline sportive possède cette particularité de constamment repousser les limites de l’effort humain. Dans un cadre naturel des plus exigeants, ces dernières années ont vu naître une nouvelle forme de défi extrême poussant toujours plus loin l’expérience de l’endurance. Un défi où les notions de distance et de durée ne sont plus les seuls marqueurs, mais où le facteur du dénivelé positif cumulé devient l’ultime juge de l’exploit accompli. C’est dans cette quête permanente de dépassement de soi que s’inscrit le nouvel exploit réalisé fin mai 2022 par l’athlète suisse Christophe Nonorgue. Sur un modeste chemin pentu niché dans le Haut Jura français, ce traileur d’exception a réussi l’incroyable performance d’enchaîner l’équivalent de plus de deux ascensions/descentes de l’Everest, et ce en l’espace de seulement 24 heures !

Record du monde de dénivelé en trail en 24h : 18 767 mètres par Christophe Nonorgue

christophe nonorgue denivele

Une nouvelle barre symbolique franchie dans l’univers du trail

Le dénivelé positif, cet indicateur si caractéristique des efforts en trails et raids d’ultrafond, vient d’être porté à des sommets jamais explorés. Le 27 mai 2022, sur la piste de Meix Musy nichée dans le Haut Jura français, l’athlète suisse Christophe Nonorgue a réalisé un exploit hors norme : gravir et descendre l’équivalent de plus de deux fois l’Everest en 24 heures. Établissant ainsi la nouvelle référence mondiale avec un dénivelé total de 18 767 mètres sur cette période.

De l’importance des records en trail running

Disciplines exigeantes physiquement et mentalement, les trails voient régulièrement repousser les limites de la performance humaine. L’émulation créée par ces défis XXL alimente la motivation des acteurs et stimule l’engouement populaire. De tels records fédèrent la communauté autour d’exploits hors du commun, illustrant les capacités insoupçonnées du corps et de l’esprit à surmonter les obstacles.

Dans les détails du nouveau record mondial établi par Christophe Nonorgue

christophe nonorgue et le record du denivele

Un défi physiologique et mental XXL

Sur ce parcours en boucle fermée spécifiquement conçu pour ce type d’épreuves, le Suisse trentenaire a enchaîné durant près de 24 heures les allers-retours incessants, alternant les portions vertigineuses à 47% de pente et les rares zones de plat relatives pour récupérer quelque peu. La marque inouïe de 18 767 mètres de dénivelé positif/négatif a été atteinte en 23 heures, 57 minutes et 28 secondes, après 196 boucles totalisant une distance de 87,8 kilomètres. Comme le démontrent ces chiffres hallucinants, l’effort physique aura été continu, sans réelle opportunité de se reposer entièrement. Le défi mental pour conserver la concentration, la motivation et repousser les limites aura tout autant été phénoménal. Un véritable exploit à la croisée des sommets en termes de préparation tactique et psychologique.

Un nouveau record dépassant de loin les précédentes références

Avec ce total gargantuesque, Christophe Nonorgue dépasse ainsi de plus de 1500 mètres l’ancien record qui était la propriété du Français Aurélien Dunand-Pallaz avec 17 218 mètres, juste devant la référence précédente de Patrick Bohard (17 130 mètres). Des marques pulvérisées par la performance stratosphérique du Suisse. Ce dernier signe également au passage la meilleure performance sur 12h avec 10 053,75 mètres en 11h53, là aussi dépassant l’ancienne référence de Bohard sur cette période (5 454 mètres en moins de 6 heures).

Une préparation de longue haleine

Bien qu’étant spécialiste des trails et raids extrêmes, Christophe Nonorgue s’est astreint à une préparation minutieuse durant de longs mois pour viser ce record inédit. Outre le travail physique démentiel avec plus de 200 000 mètres de dénivelé positif avalés depuis le début de l’année, le Suisse a réalisé un énorme travail d’analyse. Décortiquant les précédentes performances pour établir une stratégie de gestion d’effort optimale et se concentrer sur les moindres détails pouvant faire la différence.

« J’ai préparé ce record non seulement physiquement, mais aussi mentalement en analysant les performances de mes prédécesseurs et en construisant un tableau de marche en fonction de mes capacités. J’ai également choisi le lieu avec soin pour maximiser mes chances de réussite. »

Le choix de la piste de Meix Musy, théâtre du précédent record de Patrick Bohard, n’est ainsi pas un hasard. Tout comme le fait d’étudier avec attention les meilleures fenêtres météorologiques pour se lancer.

Un protocole de validation rigoureux

christophe nonorgue record trail

Des critères stricts pour l’homologation

S’il n’existe pas encore d’instance officielle régissant ce type de performances marathoniennes, Christophe Nonorgue et les autres athlètes précédents se sont soumis à un protocole strict pour garantir la validité de leurs records :

  • Mesurage initial de la piste par un géomètre professionnel (distance et dénivelé)
  • Chronométrage électronique par puces aux points bas et hauts des boucles
  • Contrôles antidopage sanguins 48h avant et 4h après l’effort
  • Réalisation de l’intégralité du défi en système aller-retour sur la même piste
  • Adhésion au programme anti-dopage Quartz

Une volonté de transparence et d’équité

À défaut d’avoir les moyens et l’aval d’une instance régulatrice pour le moment, les différents athlètes visant ces records d’exception ont tenu à mettre en place ces dispositifs. Motivés par une démarche de transparence qui témoigne de l’authenticité des performances et permet une comparaison respectueuse des marques. Bien que non officielles, ces références font d’ores et déjà figure de véritables jalons en trail et constituent des objectifs de haut vol pour les futures générations.

Et si vous voulez voir les meilleures chaussures de trail pour les hommes et faire du dénivelé, c’est par ici !

Records annexes : la gent féminine n’est pas en reste

Céline Bernasconi, une performance de choix pour une athlète d’exception

Dans la foulée de l’exploit majuscule de son compatriote Christophe Nonorgue, la Suissesse Céline Bernasconi a également brillé sur ce même parcours de Meix Musy. Bien épaulée par les conseils avisés du nouveau détenteur du record, elle établit la deuxième meilleure performance féminine jamais réalisée avec un total de 14 745 mètres de dénivelé cumulé en moins de 24 heures (23h52 précisément).

Un défi de très haut niveau sur un parcours trail typique

Au-delà du dénivelé exceptionnellement élevé, la performance de Céline Bernasconi est remarquable pour deux autres raisons importantes. Premièrement, son effort a été réalisé dans sa totalité sur un profil trail typique, parsemé de portions techniques avec du dénivelé irrégulier. Contrairement à certains records annexes sur des pentes plus uniformes type « terril ». Une prouesse qui ajoute encore à son mérite. Deuxièmement, avec 154 boucles bouclées pour un total de 69 kilomètres, la Suissesse signe là une authentique course trail d’ultra-endurance. Dépassant de loin les formats classiques en distance comme en durée. Ce qui démontre sa grande maîtrise des efforts sur le long cours en milieu naturel. Seule la Française Elise Delannoy fait mieux à ce jour avec 16 513 mètres sur un terril. Mais l’écart entre les deux performances reste relativement faible, illustrant encore une fois le très haut niveau désormais atteint par Céline Bernasconi.

Patrick Bohard, toujours maître en 6 heures

Si ce week-end record à Meix Musy a vu les éphémères références de Patrick Bohard être battues sur les formats 24h et 12h, l’ex-détenteur du record principal conserve cependant une marque de choix. Celle de la meilleure performance répertoriée en 6 heures, avec un dénivelé total de 5 454 mètres réalisé en 5h57. Une prouesse qui, à l’image de celle de Bernasconi, démontre son immense régularité dans les efforts massifs sur de longues périodes. Et qui donne un bon aperçu du niveau de performance à atteindre aujourd’hui pour véritablement se hisser au sommet mondial dans cette discipline extrême du D+/D- massif en endurance.

Dans les perspectives d’avenir du record de dénivelé en 24h

La barre symbolique des 19 000 mètres, un prochain objectif ?

En franchissant la marque des 18 767 mètres lors de son record, Christophe Nonorgue a non seulement battu de près de 1500 mètres les précédentes références, mais également passé un nouveau cap symbolique. Celui des deux ascensions/descentes de l’Everest sur une période de 24 heures. Face à une telle performance monumentale, la première interrogation vient naturellement : qu’en sera-t-il des prochaines étapes ? Le Suisse vise-t-il déjà un nouveau défi pour hausser encore davantage la barre ? Et la marche des 19 000 mètres sur 24h semble désormais pleinement envisageable au vu de ce dernier exploit retentissant. Pour y parvenir, il faudra probablement revoir certains paramètres clés comme la longueur des boucles, la pente exacte ou encore la préparation spécifique de l’effort. Mais l’esprit de compétition étant ce qu’il est, nul doute que d’autres téméraires se lanceront rapidement dans la quête d’un nouveau record encore plus impressionnant.

Lorsque les records alimentent la motivation et repoussent les limites

C’est justement ce qui fait la force et l’intérêt des records dans une discipline comme le trail. En donnant un objectif chiffré à atteindre, ils stimulent la motivation des meilleurs athlètes et leur permettent de continuellement repousser leurs limites. Tant physiques que mentales. Pour les mordus de la discipline, ces défis extrêmes représentent une source d’inspiration inépuisable. Ils démontrent que malgré les apparences, le corps et l’esprit humains recèlent des ressources insoupçonnées pour accomplir des prouesses encore irréalisées lorsqu’on accepte d’aller au-delà de ses croyances limitantes.

L’importance du dépassement de soi en trail

C’est cette quête perpétuelle du dépassement de soi qui forge l’ADN du trail running et des raids d’ultrafond. Des disciplines où l’on se mesure avant tout à ses propres limites, dans un cadre naturel époustouflant propice à la réflexion intérieure. Bien que spectaculaires, les records comme celui de Christophe Nonorgue servent avant tout de phares puissants éclairant la voie aux générations futures. Des guides pour se dépasser, repousser toujours plus loin son seuil de rupture et réaliser des exploits que l’on pensait impossibles la veille encore.

Avis post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut